Il a plu le jour de la rentrée, il ne fait plus très chaud, surtout le matin, et ça y est, on a récolté nos premières figues de la saison. J'ai bien l'impression que l'été est parti...

Du coup, il ne faut pas se laisser abattre (ça doit être ma devise, ça, tiens) et en deux temps, trois mouvements, on prépare un petit dessert tout simple et léger. Merci mon chéri!

Avant:
flan_figues__2_
Après ajout de 20 cl de lait, 2 œufs, 2 cuil. à soupe de sucre et un peu beaucoup de vanille et au four chaud pendant un certain temps:
flan_figues

Bon, sinon, la reprise me chamboule un peu et Chéri beaucoup (oui, enfin, c'est la reprise dans un nouvel établissement qui le chamboule, pas lui qui me chamboule moi... je suis claire là?) et j'ai du mal à re-trouver le rythme... Je n'arrive plus à tricoter, encore moins à coudre et en plus, il faut avouer que l'envie de bloguer est moins présente, je me demande si je ne vais pas faire comme Karen... (mais pas de panique, elle a ouvert un 3ème blog, je l'ai découvert un peu par hasard ce matin)

L'opération de Martin approche à grands pas aussi et j'ai du mal à accepter que je ne serai pas présente à son réveil (étant à temps partiel, j'ai moins de "jours" pour garde d'enfant malade* donc c'est Chéri qui sera à Nantes pendant les 10 jours de l'hospitalisation) mais bon,
- d'une: je viendrai quand même pour le bisouiller et soutenir mon chéri et
- de deux ce petit bonhomme est bien courageux: il n'a presque pas pleuré pour ses vaccins hier soir et il mange tellement bien qu'il fait 5,800 kg... Youhou!! (enfin, tellement bien... il y a des hauts, des bas et quelques vomis mais ça va)

Sur ce, je vous dis à bientôt. Je ne sais pas quand mais je reviendrai, ne serait-ce que pour fermer ce blog. Non, pas taper! Prenez bien soin de vous, je vous bise!!

*terme ridicule de l'EN pour dire que les parents peuvent s'absenter et exceptionellement ne pas assurer leurs cours pour s'occuper de leurs enfants (et pas ceux des autres pour une fois! je sais bien qu'on a choisi ce métier mais parfois, c'est rageant), soit 12 demi-journées par an et ce, quel que soit le nombre d'enfants... (mode coup de gueule off)