Allez, je m'exécute de suite ou je ne le ferai jamais sinon... J'ai été tagguée par Françoise, c'est parti!

1 J'écris mes huit souhaits :

Mon premier : que Martin mange sans problème.

Mon deuxième : que Martin fasse ses nuits.

Mon troisième : que nous arrivions à élever chacun de nos petits gars sans qu'aucun ne se croit lésé par rapport aux 2 autres. (je pense en particulier à Rémi, l'enfant du milieu, place pas facile)

Mon quatrième : que nous échappions aux grosses tuiles (santé, argent,...) car nous connaissons déjà, merci, ça va.

Mon cinquième : que Chéri ait sa mutation pour avoir moins de route à faire à la rentrée prochaine. (et accessoirement m'aider un  peu plus en fin de journée).

Mon sixième : que j'aie un crédit illimité ici, ou , voire , ou , même... (ou alors, disons, 75€ tous les mois, ce serait déjà hyper cool! Comment ça, je rêve?).

Mon septième : que mes amies virtuelles deviennent réelles (elles se reconnaitront, je vous bise bien fort, d'ailleurs).

Mon huitième : que je finisse mon GRR. Enfin.

2 Je taggue à mon tour huit personnes.

Pfff, j'ai toujours l'impression d'embêter les gens quand je leur demande alors, faites ce que vous voulez, chères lectrices.

3 Je préviens les tagguées. Ah ben non.

4 Que me font penser ces dix mots?

Message : oh, j'ai des amis?

Blog : aller j’en regarde encore un ou deux… (pareil que Françoise)

Prix : trop cher! (Quelqu'un que j'ai bien connu disait "si tu regarde l'étiquette, c'est que c'est trop cher pour toi", c'est très juste)

Croix : chacun porte la sienne

Scrap : bout de tissu

Création : création manuelle, ce qui m'aére la tête

Bonheur : ma petite famille

Vie : ce qui se dégage des enfants

Enfants : mon grand bonheur, j'ai toujours su que j'en aurai, heureusement que ça a marché!

Passion : c'est ce qui nous motive et nous fait avancer.

5 J'écris un mot sur la personne qui m'a tagguée:

Il faut que je vous dise que Françoise est au départ une ancienne maman d'élève. Elle m'a laissé un message un peu énigmatique au début de mon aventure bloguesque et on s'est découvert un côté de notre vie que l'autre ne connaissait pas (forcément vu nos rapports "professionnels" du départ). Depuis, on se fréquente virtuellement et réellement. Je te bise et tes monstres aussi (salut Cécile!!)