Si, si je vous assure, ce doit être des poules sauvages.

Et avant que vous ne doutiez définitivement de ma santé mentale (non, ce n'est pas la faute aux hormones non plus), je vous explique: j'étais tranquillement à me balader dans les allées du salon des loisirs créatifs à La Rochelle vendredi, j'en étais même à mon deuxième tour, quand tout à coup, ces poules se sont jetées sur moi pour atterrir dans mon sac... Bizarre, tout ça, je vous dis, moi.

Et comme elles étaient accompagnées d'un diagramme et n'ayant pas, moi-même, la fibre de la brodeuse (oh que non), je me suis dis que j'allais les mettre en pension chez une voisine qui s'occuperait bien d'elles. Faut dire qu'elle a été extrèèèèèèèmement gentille avec moi dernièrement, cette voisine, alors je lui devais bien ça.

poupoules
photo prise à l'arrache dans la voiture avant de les déposer...

Toi qui te reconnaitra, j'espère que ça t'a plu te plait, d'ailleurs, et j'ai hâte de voir ce que tu vas en faire...