... où on se dit que ça fait du bien de ne pas être la seule à galérer un peu en famille...

Je reviens d'aller faire un tour sur la colline et je dois dire que le message de Sophie me tranquillise finallement. Oui, je sais, ça peut paraître bizarre mais j'ai moi aussi des nuits entrecoupées "grâce" à mon petit Mimi (18 mois qui trouve très drôle de se réveiller avant l'heure les jours où n'est pas obligé de se lever par exemple) et des fins de journée plutôt speed avec un Loulou qui ne peut pas faire la sieste à l'école...

Ajoutez à cela les cours à préparer et à assurer, les corrections qui commencent à tomber (bah oui, je sais, quelle drôle d'idée!), les élèves disons problématiques à gérer, mon Chéri qui doit travailler, of course, pour ses cours mais aussi pour bien briefer sa stagiaire et bien sûr le quotidien courses-ménage-cuisine tiercé dans le désordre que t'y gagnes pas grand chose à part des kilos en plus peut-être... Avec tout ça, je suis hyper irritable, je lève la voix trop facilement et je suis fa-ti-guée...

Donc, je souffle, je suis tranquillisée puisque je ne suis pas la seule... (nouveau mantra)

Oui mais qu'est-ce que je peux faire??? Entamer une grève de la faim pour faire peur à mes élèves? Organiser un atelier "construction d'une 2ème salle de sieste" à l'école? Me f****e de mes corrections et des mes prépas parce que de toute façon, je fais partie des "gens payés à rien faire" (dixit beaucoup de monde)?

Bref, vous l'aurez compris, ce soir, c'est pas trop mon soir. Et pourtant j'ai dit que ça me tranquillisait? Ben oui mais non peut-être, en fait... Pffffffffff, c'est pas gagné!