Ca avance, ça avance...

Samedi, à moins de contretemps, nous devrions fêter en famille les trois ans de ma nièce n°3 dite Bibounette (bon, en fait elle s'appelle Ambre mais je m'égare...). Qui dit anniversaire, dit forcément cadeau, surtout de la part d'une tata chérie de mes chaussettes (dixit la grande soeur, nièce n°1, Romane, dite Rominette mais je m'égare encore...)

Bref, j'avais enchéri sur ebay pour acheter une patron qui aurait été trop mignon mais je ne l'aurai pas reçu à temps pour samedi donc mon cerveau se met en ébullition et au moment de dormir, car c'est souvent à ce moment-là que je réfléchis le plus, il se met à imaginer divers patrons, plus ou moins inspirés.

Après avoir tergiversé et parlé un peu avec Chéri d'Amour, je décide donc de faire une robe. Je peux pas trop lui donner de nom car ils m'ont piqué l'idée chez Citronille mais en tout cas, hasard totalement fortuit je le jure, elle ressemble beaucoup à Pénélope de Citronille.

Une fois la période de réflexion passée, il faut trouver du tissu. Un passage au magasin? Ah ben non, c'est férié et puis de toute façon, je dois avoir suffisament de restes pour bidouiller une taille 3-4 ans. Du vichy? Des pois? Un reste de Liberty? Les trois ensemble? Un autre vichy? Ou pourquoi pas de l'uni, j'ai du vert anis et du parme... Je me décide enfin pour mon reste de Liberty Polyanna avec du vichy rose: on est une petite fille ou on l'est pas et c'est pas à l'âge de sa tata qu'on pourra en remettre (du vichy rose)!

Maintenant, le résultat en images. Vous m'en voudrez pas trop, j'espère, j'ai pas fini mes boutonnières (ben oui, je les fais à la main, trop désastreux à la machine!).

P5080090  P5080091  P5090092  P5090093
Robe "bandeau" en Liberty et vichy boutonnée dans le dos, patron maison, bouton en nacre rose

Pourune première, je suis assez contente du résultat de mes fronces, même si j'aurais dû prendre une bande de tissu plus large. Quant aux boutonnières, je ne m'en sors pas si mal, je trouve. Il m'en reste 4 à faire d'ici samedi, ça devrait aller, no stress. Maintenant, je croise les doigts en espérant qu'elle ne soit pas trop grande...